LOGO_WEPLER10e PRIX WEPLER Le_blogreporter_nov_031

Derrière chez moi, savez vous ce qu'il y a, non, ce n'est pas un petit bois, mais la place Clichy, et plus précisément la brasserie Wepler, ou je donne tous mes rendez vous "professionnels"... Mais hier soir c'est pour autre chose que je longe le trottoir du boulevard de Clichy: la remise du 10ème prix du Wepler, le seul prix littéraire qui m'intéresse, puisque organisé par ma petite librairie (Marie- Rose Guarniéri) de la place des Abesses, en plus on a toujours droit à une bonne assiette d'excellentes huitres accompagné de Riesling !

Le 10è Prix Wepler-Fondation La Poste a été attribué lundi à Olivia Rosenthal pour son roman "On n'est pas là pour disparaître" (Verticales), dans lequel elle évoque notamment la maladie d'Alzheimer, a indiqué le jury.

Une "Mention spéciale du jury" 2007 est allée à Louise Desbrusses pour "Couronnes boucliers armures" (P.O.L.), récit d'une journée particulière dans la vie de trois femmes qui doivent se rendre à une réunion de famille.louise_desbrusse

Créé en 1997 par une libraire du 18è arrondissement de Paris, le Prix Wepler défend "une vision de la littérature contemporaine exigeante et en mouvement". Le Prix lui même est doté de 10.000 euros et la Mention spéciale, qui récompense l'excès, l'audace ou l'érudition, de 3.000 euros.

Le roman d'Olivia Rosenthal a figuré en septembre sur la première sélection du Prix Goncourt. Le Prix Wepler a notamment été attribué à Laurent Mauvignier (2000), François Bon (2004) et Pavel Hak pour "Trans" en 2006.Pierre_vavasseur_le_parisien_olivia_rosenthalLe_blogreporter_nov_028Le_blogreporter_nov_043Le_blogreporter_nov_041